FRED FOREST

English

ART SOCIOLOGIQUE
ESTHETIQUE DE LA COMMUNICATION

LES ACTIONS DE FRED FOREST
BIBLIOGRAPHIE
BIOGRAPHIE
PANORAMA
NOTE SYNTHETIQUE
ACTUALITE
CONTACT

ACTUALITES


16/06/2017

QUI L'EUT CRU ? ? ?


EXPOSITION RETROSPECTIVE FRED FOREST

CENTRE POMPIDOU
12 juillet au 28 août 2017


Le pourfendeur inlassable des Institutions s'est-il assagi ? Apparemment pas lui qui a du combattre jusqu'au dernier moment pour faire cette exposition rétrospective. Introduit dans la place par Alain Seban qui en homme avisé avait compris qu'un artiste critique comme lui était nécessaire pour dépoussiérer l'institution.Allant au-delà des critique mordantes dont il avait été lui-même l'objet il a su déceler chez Fred Forest un artiste hors pair que beaucoup avaient relégué au rang d'agitateur professionnel. Au-bout de trois ans une amitié réciproque et solide s'est établie entre les deux hommes. Malheureusement son départ a replongé de nouveau Fred Forest dans l'incertitude et la tourmente d'une exposition qu'il a du attendre plus de 4ans
et des avatars nombreux pour se réaliser enfin. Fred Forest n'a nullement cédé aux sirènes du marché. Fidèle à lui même il à obtenu cette exposition sans compromis et surtout sans compromission. Son attitude exemplaire grandissant un peu plus le rôle de l'artiste "résistant "qui est le seul valable à ses yeux.



PR


Portrait bon - copie.JPG


26/01/2015

FRED FOREST ANNONCE LORS DE SA CONFERNCE DE PRESSE SON EXPOSTITION AU CENTRE POMPIDOU DE PARIS

Après 40 années d’hostilités continues avec les institutions françaises de l’art contemporain, nouvelle incroyable, Fred Forest a annoncé de façon officielle lors de la conférence de presse qu’il donnait à l’Harmattan à l’occasion de la sortie de son nouveau livre “ Lui ou l’appel des éléphants ",
http://goo.gl/GfpS5
http://goo.gl/uXXrHc
son exposition au Centre Pompidou de Paris !

Une rétrospective programmée pour Juin 2017. Interrogé sur ce revirement, il affirme que même si elle est tardive ce n’était là qu’une juste reconnaissance de son travail, et qu’il est toujours, comme l’a écrit Alain Seban, un artiste sans concession.

Il ajoute que sa radicalité n’est nullement remise en cause quand un tel événement est rendu aujourd’hui possible grâce à des responsables éclairés. Des responsables d’Institutions, à savoir Alain Seban et Bernard Blistène, qui ont su regarder sa pratique avec un regard neuf et l’intelligence de comprendre qu’on changeait d’époque, et qu’il était grand temps de remettre les pendules à l’heure...Ce qui milite en leur faveur.

Il considère que ce résultat acquis était pour lui, à ce jour, son “œuvre “ la plus importante, la plus accomplie, la plus représentative de sa pratique critique Il invite les jeunes artistes (et les moins jeunes...) à se manifester en toutes circonstances, en qualité d’artistes et de citoyens, comme des “ résistants “ qui luttent pour les autres et pour eux-mêmes contre toutes les formes d’injustices et surtout de politiquement correct.

J’ai prouvé par ailleurs tout au long de ma longue carrière que l’argent ne pouvait être le moteur de l’art et que seules l’énergie, la passion comme une certaine forme d’ intelligence pouvait justifier le titre de se dire être un artiste. (Photo de Titus Aguigah)
Conflight.jpg


05/04/2014

LA VISITE AUGMENTEE DE FRED FOREST AU MoMA

L’ART DE LA TRANSGRESSION AU MoMA
OU ENCORE DE LA DISRUPTION
UNE PERFORMANCE QUI N’EN EST PAS UNE ET…QUI POURTANT EN EST BIEN UNE !

Ce jour, le vendredi 9 mai 2014,entre 04:30 PM et 06:00 PM s’est déroulée au MoMA dans les collections permanentes une « promenade sociologique » ou "visite augmentée " du Français Fred Forest.

POUR SUIVRE EN TEMPS REEL LA PROGRESSION DE LA VISITE AUGMENTEE SUR LES RESEAUX SOCIAUX:


https://www.facebook.com/fred.forest.3
SUR TWITTER: @fred_forest

Sorte de performance inédite de l’artiste « DISRUPTEUR » qui avait pour objet de questionner le statut de la performance, qu’il a remplacé par « une visite » ou « promenade sociologique » dans le musée, puisque les performances y sont interdites depuis 2011, comme en font preuves les vidéos ci-dessous (1).
Oui ! Interdites pour qui n’a pas reçu une invitation en bonne et due forme de ses administrateurs pour pouvoir être autorisées.
Voir sa malheureuse expérience vécue le 23 septembre 2011
http://ww7.fr/d9qm

Comme il ne s’agissait cette fois ci que d’une visite ou promenade faite à titre strictement personnel, où il ne faisait rien d’autre, les mains dans les poches comme tout visiteur lambda, que de contempler les œuvres des collections permanentes, selon un parcours dument établi, il ne tombait pas, en principe, sous le coup d’une interdiction quelconque…

Ce faisant, par un simple glissement de langage et les gestes minima appropriés , l’artiste a rendu possible de sa propre initiative, du jour au lendemain, ce qui était encore interdit la veille dans le musée...S’il faut communément appeler un chat, un chat, il n’hésitera pas à appeler dans cette circonstance chat, un chien, ce qui pour lui, ici, était parfaitement équivalent !
De ce fait, il pose la question du statut de la performance, de la liberté de l’artiste pour le définir, de sa marge de manoeuvre et pouvoir face à celui du musée, du sens donné au geste artistique dans le lieu institutionnel, de son appréciation en tant que tel par le public présent, des aptitudes et compétences de ceux qui en édictent les règles en toute relativité et, enfin, de sa valeur ajoutée pour devenir, tout simplement au final, avec la caution implicite du musée, un objet marchand parmi d’autres, dans le système de l’art contemporain…

LE LENDEMAIN 10 MAI 2014 à 3 pm à l’AC INSTITUTE NEW YOK: DEBAT/ CRITIQUE/ DEBRIEFING SUR LA “ PROMENADE SOCIOLOGIQUE “ EFFECTUEE LA VEILLE AU MoMA PAR FRED FOREST, EN PRESENCE DE HOLLY CRAWFORD (Ph.D., Director, Editor of AC Institut), STEPHANUE JEAJEAN Ph.D, FRED FOREST ( Artiste, Docteur d’Etat de la Sorbonne, Professeur émérite de l’Université de Nice)

Assistants: Jean-Guillaume Le Roux
Yvana Samandova
AC Institute
547 W. 27th St, 6th Floor, #610
New York, NY 10001
MoMA2.jpg


Info 1 - 3 of 85
prochaine


^
Copyrights Fred Forest